les «meilleurs» albums (POP et HIP-HOP) de la décennie

January 9th, 2010 § 3 comments

Je ne crois pas que les «top 10, etc.» existent vraiment, alors voici pourquoi je mets mes albums ROCK préférés de la décennie 2000-2009 tout simplement en ordre chronologique de parution!

à voir aussi:
-meilleurs albums Rock, du Monde vs. le Québec et de Film et Easy listening

Pop

Madonna – Confessions on a dancefloor (2005)

10 albums plus tard, wow, toujours. Elle reste la reine de la pop.

Damian Marley – Welcome to Jamrock (2005)

Bienvenue, welcome. Le fils de Bob Marley nous invite dans un univers tinté de reggae et d’appel à l’amour. Malgré les influences familales évidentes, Damian Marley est définitivement un artiste unique et original.

p.s. je l’aurai bien mis dans la section Reggae, mais il aurait été le seul!

Gnarls Barkley – St-Elsewhere (2006)

Crazy a fait le tour de la planète et je l’ai écoutée presque 500 fois. Chantée d’un seul coup par Cee-Lo, elle n’a pas fait le tour de la planète pour rien. Elle est tout simplement géniale, comme le reste de l’album.

Justin Timberlake – FutureSex/LoveSounds (2006)

L’ex-membre de N’Sync continue de se démarquer en tant qu’artiste solo. Il est aussi capable de bonnes collaborations comme avec T.I. ou Three Six Mafia qui donnent une touche plus hip-hop à l’album. Petit bémol: les préludes et interludes inclus dans les chansons qui les rendent trop longues.

M.I.A. – Kala (2007)

Pour M.I.A., l’entrée était déjà solide avec son premier album Arular, mais celui-ci, que le Rolling Stone positionne au premier rang des meilleurs albums de 2007, dépasse toutes les attentes et nous comble avec toutes les chansons, mais principalement avec les excellentes Jimmy et Paper Planes.

Hip-Hop

Eminem – The Marshall Mathers LP (2000)

Avec ses 1,76 millions d’albums vendus la première semaine de sa sortie (wow!), Eminem bat bien sûr quelques records, mais nous présente, Slim Shady, à sa apogée. Les paroles, la musique, l’histoire, les personnages, l’humour, le côté sombre, les collaborations, vraiment, TOUT y est.

(Avec éventuellement un nombre total de 10 millions d’albums vendus, pas étonnant qu’Eminem soit l’artiste ayant vendu le plus d’albums dans les années 2000 avec un total de plus de 30 millions!)

Wyclef Jean – The Ecleftic: 2 sides II a book (2000)

Même si l’album est beaucoup moins puissant que le précédent Carnival (1997), Wyclef nous prouve une fois de plus son excellent talent de musicien.À écouter absolument: 911 avec Mary J. Blige et l’excellente Diallo avec Youssou N’Dour et MB2.

Eminem – The Eminem Show (2002)

Le meilleur n’était pas derrière lui. Avec comme à l’habitude une chanson plus drôle comme premier single (Without me) qui était entre nos deux oreilles pendant ce magnifique été, toutes les autres chansons développent des thèmes différents qui sauront nous séduire. À écouter du début à la fin.

50 Cent – Get rich or Die tryin (2003)

Recrutté par Dr. Dre et Eminem, 50 Cent commence vraiment à son apogée, et malheureusement pour lui, ces albums par la suite seront vraiment de moins en moins bons. Mais ce n’est pas grave, parce que cet album regorge de chansons avec des sons solides, merci aux producteurs! D’un style quand même plus violent et “gangster”, ce n’est quand même pas un genre qui plait avec tout le monde.

Outkast – Speakerboxxx / The Love Below (2003)

Presque inutile de dire comment ce double disque est magnifique. Avec un côté plus hip-hop avec Big Boi (que j’ai vu en spectacle au Club Soda en 2009) et un autre plus funk avec André 3000, le duo d’Atlanta n’a pas fini de nous motrer de quoi ils étaient capables.

Pour chacun des albums, les deux premiers singles respectifs ont atteint le numéro 1 du Billboard (The Way you move et Hey ya!), mais voici mes autres préférées!

Sur le côté Speakerboxxx (par Big Boi):
Flip Flop Rock avec Jay-Z et Killer Mike
Reset avec Cee-Lo et Khujo Goodie

Sur le côté The Love Below (par André 3000):
Take off your cool avec Norah Jones

K-os – Joyful Rebellion (2004) / Atlantis: Hymn to disco (2006)

Simplement différent, K-Os redécouvre à sa façon le monde du hip-hop. Quelques chansons sur Joyful Rebellion et la première moitié de Atlantis le mettent maintenant définitivement sur la carte du hip-hop international.

The Game – The documentary (2005)

Un peu comme pour 50 Cent, le premier album est définitivement son meilleur pour l’instant. Réalisé par Dr. Dre alors que ses suivants ne le sont pas (à cause de ses discordes avec 50), on voit bien sûr l’excellent travail du géant Dre, mais The Game est tout aussi frais! Le meilleures chansons de l’album resteront celles en duo avec 50 Cent (How we do, Hate it or Love it et Westside Story), mais il y en a d’autres tout aussi bonnes comme We Ain’t qu’il co-signe avec Eminem.

Kanye West -  The College Dropout (2004) / Late registration (2005) / Graduation (2007) / 808s & Heartbreak (2008)

Il est entré d’une façon grandiose en 2004, a continué sur son élan avec Late Registration, pour continuer son évolution musicale avec ses deux autres albums.

S’il fallait écouter une seule chanson de chaque album pour avoir un aperçu de sa bonne évolution, ce serait, en ordre:
1- All Falls Down
2- Dimaonds are forever (le remix avec Jay-Z)
3- Homecoming (avec Chris Martin)
4- Amazing (avec Young Jeezy)

Lil’ Wayne – Tha Carter III (2008)

“Get on my level/You can’t get on my level/You will need a space shuttle/Or a ladder that’s forever.” – 3 Peat

BANG.

Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

What's this?

You are currently reading les «meilleurs» albums (POP et HIP-HOP) de la décennie at journal.

meta

  • .

  • .

  • Ailleurs / Elsewhere